Retour



Le père de Paul Dirmeikis, Tomas Bronius Dirmeikis, naquit le 24 janvier 1910 à Kraziai, en Lituanie.

Issu d'une famille de paysans, il fit ses études à l'Université de Bâle, de Vienne et de Paris. Il fut, avec Domas Cesevicius, Vincas Rastenis et Vytautas Alantas, un des jeunes dirigeants du parti Tautininkai, qui soutenait la président Antanas Smetona. 

Il dut fuir une première fois son pays lors de la première occupation soviétique en 1940. Rentré en Lituanie en 1941, assistant à l'Université de Vilnius et avocat à Kaunas (juriste de formation, il obtint le titre de Docteur en droit à l'Université de Vilnius en 1942), il mit en garde ses compatriotes contre toute collaboration avec le nouvel occupant nazi. Résistant actif pendant la période d'occupation allemande (1941-1944), il participa à la rédaction de la déclaration du "VLIK" dont il fut l'un des organisateurs (Vyriausiasis Lietuvos Islaisvinimo Komitetas, "Comité Suprême pour la Libération de la Lituanie"). Il devint rédacteur en chef du quotidien national "LIETUVOS AIDAS", avant de devoir à nouveau quitter son pays, cette fois définitivement, au retour des troupes soviétiques en 1944. 

En collaboration avec Vincas Rastenis, il écrivit (sous le pseudonyme de Jonas Audrunas) "LIETUVA TIRONU PANCIUOSE " ("La Lituanie enchaînée par les tyrans"), Lietuvai Vaduoti Sajunga,Cleveland,1947.

Après un court passage en France, il émigra aux USA en 1949. Il devint, en 1950, journaliste et directeur de programmes à la radio lituanienne "MARGUTIS" établie à Chicago. Un an plus tard, sa famille, restée en Bretagne - son épouse et ses deux premiers fils, Bernard et Michel, nés respectivement en 1939 et 1944 à Kaunas en Lituanie,  - le rejoignit et s'installa aux USA.

 

Il succomba à un infarctus le 13 mars 1961 à Chicago, à l'âge de 51 ans.


Retour